ACTUALITES

Rencontre avec les Associés de Tillerman Executive Search : Arnaud de Bonneville

28/05/2019

Depuis sa création en 2012, le cabinet de recrutement TILLERMAN Executive Search se distingue par la richesse et la diversité des parcours de ses 6 associés.

Partons à la rencontre de ces professionnels du recrutement « executif » pour découvrir la genèse et les racines de leur association.

PREMIÈRE RENCONTRE avec ARNAUD de BONNEVILLE, associé du cabinet TILLERMAN Executive Search, en charge du pôle juridique et fiscal.

Arnaud de Bonneville est juriste fiscaliste de formation. Il a démarré sa carrière au MEDEF et chez PwC Société d’Avocats, plongeant ainsi directement dans l’univers des entreprises françaises et des grands cabinets d’avocats.

Des grands cabinets d’avocats aux grands cabinets de recrutement.

Ses premières années de conseil ont amené Arnaud de Bonneville à envisager sa carrière autrement. Il réfléchit à une approche davantage commerciale de son métier quand l’univers du recrutement se présente à lui. Il saute le pas en intégrant Michael Page International et affirme par la suite sa séniorité au sein du Groupe Alexander Hughes. C’est alors que Romain Boisnard, chasseur de tête spécialisé en finance, lui propose de se lancer dans l’aventure entrepreneuriale en créant ensemble une association d’experts du recrutement, spécialistes secteurs et métiers.

Les valeurs humaines au service de la relation client.

Les associés du cabinet TILLERMAN Executive Search délivrent ensemble à leurs clients et candidats des services de recrutement et de conseil RH sur-mesure et de qualité.

Pour atteindre ces objectifs quotidiens, Arnaud de Bonneville s’appuie bien-sûr sur son expertise juridique et fiscale, mais aussi sur les valeurs qui l’animent.

Convaincu que la diversité est source de richesse, il se démène pour présenter à chaque client une sélection de candidats aux profils diversifiés, classiques comme sortant de l’ordinaire. Il cherche à surprendre ses clients avec des personnalités riches qu’ils n’auraient pas forcément envisagées, sans doute par prudence. Mais il ne perd jamais de vue l’importance de l’intégration au sein de l’entreprise. C’est pourquoi il s’intéresse tout particulièrement à l’environnement de chaque partie et à leurs valeurs, pour garantir leur parfaite adéquation.

Dans ses relations professionnelles Arnaud de Bonneville tient à l’honnêteté. Les candidats apprécient la cohérence systématique entre son discours et celui du client qui recrute.

Le climat de confiance qu’Arnaud sait établir dans ses missions est  source d’une grande fidélité. Preuve à l’appui : Pernod-Ricard, son client historique, lui confie 1 et 2 missions par an depuis 12 ans.

Réseaux, sourcing et entre-aide.

Les réseaux professionnels du monde juridique et fiscal constituent une précieuse aide au sourcing de candidats. Arnaud de Bonneville en privilégie quatre :

  • Le Cercle Montesquieu qui réunit des directeurs juridiques de tous les principaux secteurs d’activité, d’entreprises privées et publiques, d’associations et d’institutions reconnues.
  • L’AFJE, première organisation professionnelle de juristes d’entreprise en France et en Europe, en charge de la promotion de la profession de juriste depuis 1969.
  • L’A3F, association française des femmes fiscalistes et l’AFE, association des fiscalistes d’entreprise, qui représentent l’ensemble des acteurs de la fiscalité française et internationale.

« Je suis proche de nombreux membres de ces réseaux, mais je n’ai pas le temps de m’investir personnellement dans leur mission ». Car Arnaud a choisi de dédier sa disponibilité personnelle à l’association ‘Solidarités Nouvelles face au Chômage’ (SNC), en accompagnant bénévolement des chercheurs d’emplois.

L’expertise et la méthodologie Tillerman : une réponse aux enjeux d’aujourd’hui et de demain.

« Toutes les recherches sont compliquées, sinon notre métier n’existerait pas ! ». A travers ces mots, Arnaud de Bonneville nous éclaire sur un des enjeux actuels de son métier : la recherche de compétences très spécialisées. Il nous raconte sa fierté d’avoir relevé le défi de trouver cette année un directeur juridique France spécialiste à la fois en droit boursier et en contrats commerciaux, pour le compte d’une entreprise du CAC 40.

Dans le même registre, le cabinet d’avocats français RACINE lui a confié la recherche d’un candidat au savoir-faire pointu. « Mon client cherchait depuis plus d’un an un profil spécifique pour développer le secteur de la Practice IT (High Tech, Software, Technology Media et Telecom, Information, Digital / Web, Fonctions DSI…). Il a su relever cet autre challenge en toute réactivité grâce à son expertise métier, sa méthodologie par approche directe et son utilisation des moyens modernes de sourcing.

Côté méthodologie, «nous pourrions être inquiets face à la montée en puissance des réseaux sociaux comme outils de recrutement ». Mais Arnaud de Bonneville partage sans aucune hésitation la vision de ses associés : « Chez TILLERMAN Executive Search nous sommes convaincus que rien ne peut remplacer le ‘check-hand’ surtout à des postes élevés ». Par ailleurs, recruter par approche directe, c’est aller chercher des personnes qui pour la majorité sont en poste, alors que les réseaux sociaux mettent en avant principalement des personnes en recherche active, qu’ils ne ciblent pas prioritairement.

Enfin, « la génération ‘Y’ apporte son lot de changements, mais qui ne change pas pour autant nos méthodes de travail ». Arnaud de Bonneville est simplement amené à devoir prendre en considération des questions qui n’étaient pas soulevées auparavant : cadre de travail, aménagements, déconnexion, télétravail… Questions auxquelles les clients ont, pour la majorité, des réponses immédiates à travers leurs nouvelles politiques RH.

Le pôle Juridique et Fiscal de TILLERMAN Executive Search concrètement.

En 2018 Arnaud de Bonneville a placé 24 candidats. Trois entreprises du CAC 40, des grands cabinets d’avocats français et anglo-saxons, des startups high-tech, et des sociétés d’assurance lui ont fait confiance pour mener à bien ces missions.

Les 24 candidats – majoritairement des femmes (62,5%) – occupent aujourd’hui des postes d’avocat associé ou collaborateur, de directeur juridique ou juriste, de directeur fiscal ou fiscaliste, et de secrétaire général.

Arnaud de Bonneville apprécie la grande fidélité de ses clients parmi lesquels on peut citer Pernod Ricard, le plus ancien, Danone, Sodexo, Schneider Electric, PwC société d’avocats, des cabinets d’avocats du Magic Circle, et des cabinets d’avocats américains implantés à Paris.

Enfin, il est très heureux des perspectives que lui ouvrent ses plus récentes collaborations avec la start up Ledger, la Poste, et la Coface.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *